Des sites de partage d’oeuvres d’art exposées

26 août 2014

intérêts divers

Plusieurs sites (avec applications iphone, smartphone) donnent la possibilité de publier en ligne des images d’oeuvres d’art prises lors de visites d’exposition. Les images tendent à montrer principalement un plan serré sur les oeuvres vues, prises avec plus ou de moins d’habileté comme sur le site français http://www.whoartyou.fr/ OU prises en affirmant une esthétique spécifique par le cadrage et l’usage de la lumière comme sur les sites anglo-saxons : http://curiator.com et https://theartstack.com/.

Pour participer, il faut s’inscrire.

curiator

Laure Andrillon dans son article « Les sites de partage d’œuvres d’art, entre droits d’auteur et promotion » publié dans
Le Monde.fr le 19.08.2014 soulève certaines des questions que l’on peut se poser sur ces sites de partage, notamment une sur comment les droits d’auteur s’exercent et une sur la publicité faite aux artistes par ce biais et la promotion que l’artiste peut lui-même « fabriquée ». « ArtStack accueille aujourd’hui les profils de 20 000 artistes qui publient eux-mêmes leurs travaux, répertorient leurs influences et annoncent leurs prochaines expositions.
Pour Anne-Laure Stérin, juriste et auteur du « Guide pratique du droit d’auteur » (Maxima, 2011), « le droit est en décalage avec les usages, et va devoir s’adapter aux nouvelles pratiques ». … Les réseaux comme Curiator et ArtStack exploitent le fait que les artistes en manque de visibilité n’ont pour l’instant pas intérêt à faire valoir leurs droits sur les images de leurs œuvres.
« C’est le goût qui va maintenant être monétisé », prédit-elle. »
A suivre….

À propos de corinne melin

Docteure en esthétique et sciences de l’art, elle enseigne l’histoire et la théorie des arts contemporains à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges depuis la rentrée 2016. Elle est membre du Laboratoire du Geste fondé et dirigé par Mélanie Perrier et Barbara Formis. Elle mène une approche historique sur l’art participatif depuis les années 1950 et interroge le reenactment dans les pratiques artistiques contemporaines orientées numériques. Elle s’intéresse aux terrains communs existants entre plusieurs disciplines des Sciences Humaines et Sociales : la sociologie, la philosophie, l’art et le design. Elle a codirigé les trois premiers numéros de la revue annuelle de recherche de l’École Supérieure d’Art des Pyrénées — Pau-Tarbes "échappées". Elle a publié notamment en déc. 2014 : "Allan Kaprow, une traversée, éditions l'Harmattan ; "Ceci n’est pas un titre. les artistes et intitulation" éditions Fage Lyon, article "Art&Language : l'art de la re-description"...

Voir tous les articles de corinne melin

Une réponse à “Des sites de partage d’oeuvres d’art exposées”

  1. Agathe Rakotomalala Dit :

    Bonjour,
    Je poste mes créations artistiques sur Artstack, et j’y poste aussi tout ce que j’aime et que je trouve sur internet en signant Agathe Eyes. Artstack a donc publié « mon regard », mon goût. Je me suis tellement affirmée qu’une de leurs œuvres publiée sous l’onglet Explore s’intitule Rail or die. Je sais que je suis subversive, mais je sais aussi maintenant qu’ils ne veulent plus de moi chez eux. Ils ont voulu me cataloguer, me pousser à me dévoiler sans succès. Je m’y suis exprimée avec le titre que je donnais aux photos que je postais. C’était peut-être du jamais vu…
    Ils n’ont pas tant d’artistes que cela qui postent leurs œuvres alors ils comblent avec des photos de mannequins. J’ai trouvé cela creux et j’ai posté « A background Noises Trap ». Enfin, il faut aller se rendre compte par soi même. Mais c’est comme cela que la guerre avec moi a commencé.
    Agathe Rakotomalala

galerieducaveaudesarts |
doyousurftrip? |
lsdfougeres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau de passage
| AMIS DE BOUSAADA
| francksontot