colloque Les expériences de pensée : entre philosophie, sciences, littérature et arts le 3 et 4 oct. 2014

30 septembre 2014

intérêts divers

Les expériences de pensée : entre philosophie, sciences, littérature et arts
Colloque université de Versailles
vendredi 3 oct et samedi 4 oct.2014

vignette
voir le Programme

Argumentaire
On assiste actuellement à un regain d’intérêt considérable pour la notion d’expérience de pensée. Bien qu’elle ait déjà donné lieu à une abondante littérature théorique, il semble que cette question ait toujours souffert d’un manque de dialogue entre les disciplines, alors que, paradoxalement, elle s’affirme comme objet transdisciplinaire par excellence. Présente dans les sciences, dans la philosophie (analytique, politique ou morale), dans la littérature (de l’utopie à la science-fiction, en passant le roman ou la fable), l’expérience de pensée est trop souvent théorisée de façon « solipsiste », malgré des résultats parfois intéressants.
De nombreux philosophes dénient toute importance réelle aux expériences fictives car ils n’examinent souvent qu’un corpus trop restreint, avec des outils purement philosophiques, qui cantonnent le cognitif au propositionnel et négligent parfois les potentialités signifiantes de la forme au profit de la pure analyse conceptuelle. Inversement, les critiques littéraires sont trop prompts à utiliser cette notion afin de redonner à la littérature une « respectabilité cognitive » que la vulgarisation du structuralisme avait négligée, sans pour autant être en mesure de donner une armature conceptuelle et technique sérieuse à pareille démarche.
L’objet de cette enquête collective sera d’essayer de combler cette lacune. En réunissant une quinzaine de chercheurs issus de l’histoire et de la philosophie des sciences, de la philosophie et de la théorie littéraire, on espère pouvoir obtenir une vue plus nette de ce que font et peuvent faire les expériences de pensée, selon leur contexte d’usage.

À propos de corinne melin

Docteure en esthétique et sciences de l’art, elle enseigne l’histoire et la théorie des arts contemporains à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges depuis la rentrée 2016. Elle est membre du Laboratoire du Geste fondé et dirigé par Mélanie Perrier et Barbara Formis. Elle mène une approche historique sur l’art participatif depuis les années 1950 et interroge le reenactment dans les pratiques artistiques contemporaines orientées numériques. Elle s’intéresse aux terrains communs existants entre plusieurs disciplines des Sciences Humaines et Sociales : la sociologie, la philosophie, l’art et le design. Elle a codirigé les trois premiers numéros de la revue annuelle de recherche de l’École Supérieure d’Art des Pyrénées — Pau-Tarbes "échappées". Elle a publié notamment en déc. 2014 : "Allan Kaprow, une traversée, éditions l'Harmattan ; "Ceci n’est pas un titre. les artistes et intitulation" éditions Fage Lyon, article "Art&Language : l'art de la re-description"...

Voir tous les articles de corinne melin

Les commentaires sont fermés.

galerieducaveaudesarts |
doyousurftrip? |
lsdfougeres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau de passage
| AMIS DE BOUSAADA
| francksontot