Retour en images sur le colloque proposé par Ben Vautier à la Fondation du doute, les 4 et 5 déc. 2015 : « Quelles sont les limites de la vérité ? »

18 décembre 2015

colloque séminaire etal

« Quelles sont les limites de la vérité ? » Telle était la question posée par Ben Vautier pour ce colloque organisé par Alain Goulesque les 4 et 5 décembre 2015 à la Fondation du doute à Blois avec une quinzaine d’invités.

Ce colloque a conduit de nombreuses fois aux limites de la vérité et du mensonge, de la vérité et du doute, de la vérité et de l’autre conscience.
Il y a été question de langues, de frontières, de territoires, de constellations mentales, de réalités fantasmées. A l’issu, il n’existerait pas une vérité mais des vérités ; l’homme également prendrait plaisir à tromper et être trompé. De nombreuses questions ont été soulevées ; des certitudes ont été énoncées, des mensonges, des fausses vérités, des paradoxes…

Un ouvrage est en cours de préparation. Il restituera la dynamique de ce colloque. Il devrait sortir avant l’été 2016.

Toutes les images ci-dessous ont le copyrirght suivant
photo©fondationdudoute
Thierry Bourgoin

Alain Goulesque directeur Fondation du doute
Alain Goulesque, directeur de la Fondation du doute, ouvrant le colloque

2C4A0663
Ben Vautier, Achille Bonito Oliva, Gino di Maggio, la traductrice (de g à d)

2C4A0886
Ben Vautier, devant le centre de questionnement international mobile.

2C4A0792
Cour de la Fondation du doute, Blois

2C4A0713
Philippe Brenot, Brice Roy (collectif one life remains), Charles Ramond, Corinne Melin (de g à d)

2C4A0645
la traductrice, Achille Bonito Oliva, Jean-Paul Thibeau (de g à d)

2C4A0637
Ben Vautier, Gino di Maggio, la traductrice, Achille Bonito Oliva, Jean-Paul Thibeau (de g à d)

À propos de corinne melin

Docteure en esthétique et sciences de l’art, elle enseigne l’histoire et la théorie des arts contemporains à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges depuis la rentrée 2016. Elle est membre du Laboratoire du Geste fondé et dirigé par Mélanie Perrier et Barbara Formis. Elle mène une approche historique sur l’art participatif depuis les années 1950 et interroge le reenactment dans les pratiques artistiques contemporaines orientées numériques. Elle s’intéresse aux terrains communs existants entre plusieurs disciplines des Sciences Humaines et Sociales : la sociologie, la philosophie, l’art et le design. Elle a codirigé les trois premiers numéros de la revue annuelle de recherche de l’École Supérieure d’Art des Pyrénées — Pau-Tarbes "échappées". Elle a publié notamment en déc. 2014 : "Allan Kaprow, une traversée, éditions l'Harmattan ; "Ceci n’est pas un titre. les artistes et intitulation" éditions Fage Lyon, article "Art&Language : l'art de la re-description"...

Voir tous les articles de corinne melin

Les commentaires sont fermés.

galerieducaveaudesarts |
doyousurftrip? |
lsdfougeres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau de passage
| AMIS DE BOUSAADA
| francksontot