Atelier intermedia ESA des Pyrénées à Pau du 29 mars au 1er avril 2016

Corinne Melin, Vincent Meyer et Jean-Paul Labro développent depuis cette année scolaire 2015-2016 ESA des Pyrénées des cours et ateliers portant le titre générique d’ »intermédia ».

20160330_120723-2Vincent Meyer à gauche et Corinne Melin à droite, présentation du temps fort « intermédia », atelier des années 1, Pau.

« Un art intermédia renvoie d’une part à un art pluridisciplinaire ainsi qu’à un art articulé à la vie quotidienne. L’erreur serait de penser qu’une pratique intermedia se réduit à un usage de médium tel que vidéo, photo, internet. Un art intermédia a bien à voir avec ces média mais en tant qu’ils renvoient à la société dans laquelle l’artiste vit. Pour Higgins, l’artiste ne devrait pas s’opposer aux technologies nouvellement apparues dans la société ; il devrait au contraire l’intégrer à l’art qu’il produit ; l’art doit avoir de la fluidité, s’adapter aux formes de changement afin de ne pas rester figer dans une tradition ou dans ses limites. Un art intermédia est en somme un art qui se situe à la croisée de divers média tout comme à la croisée de diverses disciplines : danse, théâtre, musique. Un art intermédia est un art où l’espace d’art et de jeu est à inventer, à redéfinir, à chaque fois. » (CM)

Dans ce cadre, le temps fort suivant a été réalisé avec les années 1, futurs « intermédia » et sur la base des trois notions suivantes : « Banquet, smartphone, chorale »

présentation du cadre d’emploi des trois notions et contexte de production :
_Produire un “objet” ou un ensemble d’objets par groupe. donner une réponse collective soit par l’addition de projets individuels soit par un seul projet porté par tous. Quoi qu’il en soit votre intervention sera collective.
_S’approprier au moins deux des notions proposées : banquet, smartphone, chorale.
_intervention dans tous les espaces de l’école, intérieurs et extérieurs, privés et publics. considérer l’école comme un matériau d’expérimentation.
_Considérer la performance au sens élargi du terme : “performer” touche autant les enjeux du corps, du langage, du contexte (spatial, social, politique, économique…) et de leur relation aux médias.

chorale téléphonée, mars 2016
chorale telephonee mars 2016chrorale telephonee

banquet
gif

atelier poésie et sonorité
20160330_145931-2Naomie Bellot, lecture de son poème sonore « Je suis »
20160330_141946-2Hommage à Jérôme Bel et sa pièce « The show must go on »

À propos de corinne melin

Docteure en esthétique et sciences de l’art, elle enseigne l’histoire et la théorie des arts contemporains à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges depuis la rentrée 2016. Elle est membre du Laboratoire du Geste fondé et dirigé par Mélanie Perrier et Barbara Formis. Elle mène une approche historique sur l’art participatif depuis les années 1950 et interroge le reenactment dans les pratiques artistiques contemporaines orientées numériques. Elle s’intéresse aux terrains communs existants entre plusieurs disciplines des Sciences Humaines et Sociales : la sociologie, la philosophie, l’art et le design. Elle a codirigé les trois premiers numéros de la revue annuelle de recherche de l’École Supérieure d’Art des Pyrénées — Pau-Tarbes "échappées". Elle a publié notamment en déc. 2014 : "Allan Kaprow, une traversée, éditions l'Harmattan ; "Ceci n’est pas un titre. les artistes et intitulation" éditions Fage Lyon, article "Art&Language : l'art de la re-description"...

Voir tous les articles de corinne melin

Les commentaires sont fermés.

galerieducaveaudesarts |
doyousurftrip? |
lsdfougeres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau de passage
| AMIS DE BOUSAADA
| francksontot